Situé sur la côte Ouest de Tahiti en Polynésie Française, notre petit hôtel familial vous propose l'accueil chaleureux et les prix avantageux d'une pension avec tous les services d'un hôtel. Tél./Fax : +689 40 45 56 12 - Email : laplage@mail.pf


La fête de l'orange à Punaauia

Tous les ans, la commune de Punaauia fait revivre la cueillette des oranges en organisant une journée dédiée spécialement à ce fruit. En effet des centaines de polynésiens gravissent le plateau de Tamanu à Punaauia pour la cueillette. Cette pratique est encore bien vivante de nos jours grâce notamment à l’association des porteurs d’oranges.



Histoire

Les premiers orangers de Tahiti furent plantés à la Pointe Venus par le capitaine Cook en 1777. Les tahitiens participèrent ensuite à sa dissémination, emportant dans leurs déplacements des oranges dont ils étaient friands.
 
Au début du XXème siècle les insectes et les maladies détruisirent la plupart des plantations de Tahiti et ne subsista que les plants des plateaux isolés en montagne, notamment à Punaauia sur le plateau de Tamanu. La cueillette des oranges est devenue un rituel annuel accompagné de manifestations culturelles.

Un observateur notait qu'au milieu du XIXème siècle, la cueillette était aussi synonyme de festivités car de véritables bacchanales ponctuaient la saison des orangers, les cueilleurs se réunissaient en petits groupes pour confectionner un alcool, le vin d'Anani. Au grand dam des autorités de l'époque, ils se retrouvaient en cachette pour chanter, danser et se laisser emporter par l'ivresse que procurait ce breuvage artisanal.

Source : Tahiti Heritage

Tamari'i Punaru'u

Être Tamari'i Punaru'u c'est adhérer à une association, mais c'est aussi intégrer une véritable confrérie avec ses propres codes et exigences.
C'est organiser et participer à toutes les activités qu'offre le site du plateau de Tamanu.
Cette association est l'une des plus anciennes de l'île.
Les adhérents de celle-ci doivent fournir en plus d'une cotisation annuelle, une semaine de travail d'élagage et de nettoyage des sentiers avant l'ouverture de la cueillette.
Pendant 2 semaines ils sont les seuls à arpenter la vallée. Chaque porteur descend du plateau la quantité d'agrumes qu'il est capable de transporter à la force de ses bras. C'est autour de cette activité ritualisée que la commune a institué une fête en l'honneur de l'orange et de ses porteurs emblématiques.
L'association encadre l'ouverture au public qui est exclusivement d'un mois.
Les touristes et autres passionnés de randonnée peuvent ainsi emprunter des sentiers sécurisés et s'adonner à la cueillette, avec pas plus d'une trentaine d'oranges par personne.

Source : Vice-Rectorat de la Polynésie Française

La cueillette de cet agrume

Porteurs d'oranges
Porteurs d'oranges
La fête de l'orange débute un jour de juin choisi par les anciens.
Ce jour venu, dès l'aube, des dizaines de groupes de cueilleurs, jeunes comme adultes, entament l'ascension du plateau de Tamanu qui regorge d'oranges.
Après plusieurs heures d'efforts, les marcheurs atteignent le refuge situé a mi-parcours du site.
De là les jeunes hommes rejoindrons la rivière. Ils ont la responsabilité de défricher les pistes à suivre le lendemain pour aller jusqu'aux orangers. Les anciens restés au refuge assurent les repas et, surtout, élaborent une stratégie afin d'éviter les pièges de la montée.
Le jour de la cueillette, certains démarrent la montée à leur rythme, tandis que les plus expérimentés ne ménagent pas leurs efforts, pressés d'atteindre le but sacré, en honneur au guerrier Puna.
Pour attraper les oranges, il faut tenter de les décrocher avec un grand bâton de bois ou, pour les plus agiles, de monter en haut de l'arbre pour les cueillir sur les branches.
Le plus difficile est de redescendre avec le trésor réparti sur les deux côtés d'un bambou porté sur le haut du dos.
Avant le lever du soleil, à partir du refuge, les cueilleurs se regroupent sur le sentier de départ et disent des prières communes.

Source : Mairie de Punaauia

Le guerrier Puna

Selon la mythologie polynésienne, Puna est un guerrier de sang royal rendu célèbre grâce à ses combats dans la presqu'île de Tahiti et par son idylle avec une princesse vivant parmi les oranges à la couleur rouge.
C'est ainsi que la légende du guerrier Puna s'est imprimée sur les flancs des montagnes de la côte ouest, sur le bord de mer, les plateaux, les vallées et les rivières.
Ancrée dans l'imaginaire de tous les Polynésiens, cette légende a donnée naissance au rite de la cueillette des oranges.

Source : Mairie de Punaauia
Vallée de la Punaru'u
Vallée de la Punaru'u

Accès au site

La vallée de la Punaru'u se trouve à 1,3 km au nord de la Pension de la Plage.
Avant de s'attaquer à l'ascension du plateau de Tamanu, il est nécessaire d'obtenir une autorisation et de payer un droit de passage (1000Fcfp/personne) à l'association pour la protection de la vallée de la Punaru'u.
L'association pourra vous mettre en relation avec des guides pour encadrer cette randonnée qui démarre au fond de la vallée de la Punaru'u.

Contacts :
Jean-Claude Tauraa, Président : 87 75 61 53
Guillaume Mamae, Vice-Président : 87 74 68 70

Source : Tahiti Info